Structure de fonctionnement

Conseil d’établissement

Les parents sont de véritables décideurs. En effet, la présidence du conseil d’établissement d’une école doit être occupée par un parent. Le conseil a un rôle décisionnel sur plusieurs questions comme l’élaboration, la réalisation et l’évaluation du projet éducatif de l’école, les modalités d’application du régime pédagogique, le temps attribué à chaque matière, etc. Le conseil d’établissement donne aux écoles une plus grande autonomie et permet aux parents de jouer un rôle actif au sein des établissements.

Vous souhaitez assister à la prochaine réunion du conseil? Le calendrier vous en donnera la date.

Organisme de participation des parents

À l’assemblée générale, les parents se prononcent sur la formation d’un organisme de participation des parents. Il a pour fonction de promouvoir la collaboration des parents à l’élaboration, à la réalisation et à l’évaluation périodique du projet éducatif de l’école ainsi que leur participation à la réussite de leur enfant. L’OPP peut donc mettre sur pied différents comités selon les préférences et les besoins de chacun (comité d’activités, de bénévolat, d’environnement, de formation…).

Votre commissaire

Le commissaire est très présent dans le milieu des écoles. Il exerce un pouvoir d’initiative et de représentation. Parce qu’il prend à cœur son rôle démocratique, il s’informe de vos besoins et répond à vos demandes.

La commissaire de l’école Louis-Joseph-Papineau, est monsieur Mohamed Maazanni.

Comités de quartiers

Expérience de nouvelle gouvernance
Mis en place depuis 2006-2007, les comités de quartier scolaire sont des instances locales composées des acteurs scolaires d’un même quartier. On retrouve comme membres de ces comités les directions des établissements, les présidents des conseils d’établissement, le commissaire et la direction du réseau concerné.

Agir ensemble pour la réussite des élèves d’un quartier
Les comités de quartier ont pour mandat d’implanter une gouvernance scolaire incluant tous les acteurs locaux qui interviennent de manière directe ou indirecte en éducation.
Pourquoi agir ensemble? Parce que nous devons concentrer les ressources d’un quartier autour de l’élève, plus près de ses besoins spécifiques.

Projets des comités de quartier
Les projets mis de l’avant par l’ensemble des comités de quartier illustrent la diversité des enjeux et des besoins locaux. Par exemple, il peut s’agir de favoriser le développement sportif des jeunes, d’aider à la francisation des parents immigrants, de tisser des liens plus étroits avec les familles, d’augmenter le sentiment de sécurité aux abords des écoles, etc.
Impliquez-vous !

Notons également ces deux autres formes de participation des parents :

La CSDM : un pont essentiel entre les écoles et le ministère

La Commission scolaire est une structure intermédiaire entre le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport du Québec (MELS) et les établissements scolaires.
Découvrez le rôle que joue la CSDM et sa propre structure de fonctionnement en consultant son site.